Préservation de la voix dans la chirurgie de la thyroïde

La préservation de la qualité de la voix est une des préoccupations essentielle du chirurgien dans la chirurgie de la thyroïde

L'expérience et la connaissance parfaite de l'anatomie sont les principaux garants de cet objectif.

 

L'atteinte des nerfs laryngés  est responsable de la majorité des troubles vocaux.

On distingue

- les nerfs responsables de l'ouverture et la fermeture des cordes vocales: nerfs récurrents ou nerfs laryngés inférieurs

- les nerfs responsables de la tension des cordes vocales: nerfs laryngés antéro-externes

Des aides technologiques peuvent être employées dans la chirurgie thyroïdienne pour le repérage, voire la préservation de ces nerfs. Elles ne sont pas obligatoires mais fortement conseillées, notamment dans des situations à risque pour les nerfs: gros goitre, maladie de Basedow, chirurgie en reprise (cou précédemment opéré), cancer invasif ...

Ces systèmes sont basés sur

- la stimulation électrique du nerf pendant la chirurgie

- le recueil de l'activité électrique de la contraction des muscles  des cordes vocales

Cette stimulation peut être intermittente ou permanente

La stimulation intermittente sert lors du repérage du nerf et à la vérification en fin d'intervention de l'intégrité de celui-ci

La stimulation permanente automatisée permet d'anticiper les atteintes nerveuses en réduisant les tractions excessive sur le nerf en cours de dissection