L'otite séromuqueuse est définie par la présence d'un liquide, voire de glue, inflammatoire

derrière le tympan.

 

Il empêche la vibration normale du tympan et des osselets.

La conséquence est une baisse de l'audition  

tout particulièrement préjudiciable chez l'enfant à la période d'acquisition du langage

ou plus tard lors de l'apprentissage de la lecture.

Elle peut être qualifiée de silencieuse car il n'y pas forcément de signe d'appel bruyant

et parce qu'elle "rend sourd".

Elle se manisfeste aussi par une autophonie: on entend sa propre voix de façon anormalement forte.

Le diagnostic est simple, posé à la consultation.

- examen visuel du tympan (otoscopie) sous microscope ou avec une optique rigide

- test auditif adapté à l'âge

   * de 6 mois à 3 ans: le principe est de déclencher un réflexe d’orientation

vers une source sonore appelé Réflexe d’Orientation Investigation (ROI)

   * de 3 ans à 5 ans: le principe est de déclencher un conditionnement type "son-action"

réalisant un TV-show, ou train-show selon la nature du spectacle visuel venant en récompense.

   * au-delà de 5 ans: par audiogramme qui montre une surdité de transmission

- tympanogramme qui étudie la mobilité de l'ensemble tympano-ossiculaire.

Il montre une courbe plate ou en dôme.

- certains services disposent d'un tubomanomètre qui permet d'étudier le fonctionnement de la trompe d'Eustache souvent en cause dans ces otites

L'otite séromuqueuse est favorisée par les infections ORL récidivantes et l'hypertrophie des végétations adénoïdes

Le traitement est d'abord médical:

- élimination des facteurs favorisant: tabagisme parental, dépistage et traitement d"une allergie, d'un reflux gastro-oesophagien, d'un déficit immunitaire, en fer, ...

- antibiotiques et corticoïdes

- exercices de rééducation de la trompe d'Eustache (Otovent, Kinétube)

- cures thermales

En cas d'échec,

- avec persistance de l'otite séromuqueuse plus de  3 mois, et s'il existe un retentissement sur l'audition avec une perte de 25 à 30 dB,

- ou encore en cas d'épisodes de surinfection fréquents, 

il y a indication de pose d'aérateurs transtympaniques.

Ce sont des tubes creux, posés temporairement au niveau du tympan.

Il en existent  2 types

- de courte durée, ce sont les classiques "yoyo" , qui sont expulsés en moyenne entre 3 et 4 mois

- de longue durée, en "T" (dit encore T Tube),

    * en cas de récidive après échec d'une 1ère pose de "yoyo",

Leur inconvénient est de devoir être retiré sous anesthésie générale

et d'avoir un taux plus élevé de perforation résiduelle du tympan

    * ou dans des situations où l'otite séromuqueuse va durer longtemps

(par exemple enfant trisomique, antécédent de fente du voile du palais). 

 

La pose des aérateurs se fait sous anesthésie générale, sous microscope, en ambulatoire.

Assez souvent on y associe l'ablation des végétations adénoïdes (adénoïdectomie)

 

 

 

L'amélioration de l'audition est immédiate.

Les suites post-opératoires ne sont pas douloureuses: un traitement par paracétamol suffit.

On peut constater un écoulement au niveau de l'oreille:

- les 1ers jours

- en cas de rhume. On dit que l'enfant "se mouche par les oreilles" .

S'il est malodorant on prescrira des gouttes auriculaires pendant quelques jours.

 

 

Il n'y a pas de précaution particulière à prendre pour les douches.

Pour les grands enfants ayant des activités aquatiques soutenues, le port d'un bonnet ou de bouchons anti-eau est conseillé.

Il en existe de nombreux types "standards" avec différentes tailles. S'ils ne conviennent pas ils peuvent être confectionnés par des audioprothésistes. 

On proposera le retrait des aérateurs, notamment les T tubes, après 2 saisons hivernales sans otorrhée (écoulement d'oreille)  et  avec une fréquence raisonnable des épisodes rhinopharyngés.

Il est réalisé sous anesthésie générale ce qui permet d'aviver les berges de la perforation pour relancer la cicatrisation du tympan. 

A distance, s'il persiste une perforation, on la fermera  en la bouchant par un fragment de graisse (technique du greffon adipeux en bouchon de champagne)

Les perforations après aérateurs s’observeraient avec une fréquence allant de 2% pour les aérateurs de courte durée à 15% pour les aérateurs de longue durée.

Otovent

         tympan normal

"yoyo"                                    T tube

  otite séreuse