Pour les professionnels

Le larmoiement chronique  (épiphora) est un symptôme qui altère la qualité de vie.

Normalement les larmes sont

récupérées par de minuscules orifices situés  au niveau du tiers interne des paupières,

conduites ensuite dans le nez en passant successivement par les canalicules, le sac lacrymal et le canal lacrymal ou  lacrymo-nasal 

Canalicules​

Dans certaines situations le système d'évacuation des larmes se bouche:

un trop plein au niveau de la paupière inférieure est responsable du larmoiement.

La confirmation de l'obstruction et sa localisation

peut être donnée par un scanner spécifique des voies lacrymales:

le radiologue injecte par les canalicules un produit de contraste

et regarde son cheminement

Différentes méthodes sont possibles

      - en passant un laser par les petits orifices lacrymaux des paupières (voie transcanaliculaire)

      - voie externe par une incision de la peau à l'angle interne de l'oeil

        (plutôt réalisée par les ophtalmologues)

      - voie endonasale . Elle est naturellement privilégiée par les ORL. 

        Il n'y a pas de cicatrice.

Une simple dilatation des canaux est parfois suffisante pour remédier au problème.

 

D'autres fois une chirurgie s'impose, destinée à ouvrir largement le sac lacrymal  dans le nez

L'intervention consiste en l'ouverture (stomie) du sac (Cysto) lacrymal (Dacryo) dans le nez (Rhino) ,

d'où le terme de DacryoCystoRhinostomie ou DCR

Sténose canal lacrymonasal

DCR par voie endonasale

DCR laser par voie  canaliculo-nasale

En fin d'intervention on met en place une microsonde au niveau des canalicules lacrymaux,

et qui restera en place 4, 6 jusqu'à 12 semaines.

Elle évite que l'orifice nouvellement créé ne se referme. 

Elle est très bien tolérée.

Elle est retirée en consultation et sans douleur.

Le contrôle de la perméabilité de la DCR est fait en consultation

lors d'une simple endoscopie des fosses nasales après pulvérisation locale d'un spray anesthésiant.

 

 

Il consiste à vérifier, au niveau de la stomie,

l'apparition de d'un colorant instillé dans le cul de sac conjonctival