Les  fistules et kystes congénitaux du cou se traduisent par:

- un petit orifice au niveau de la peau, parfois suintant,

- d'autre fois par une tuméfaction.

Leur localisation est variable.

Certains d'entre eux nécessitent une chirurgie.

1. le Kyste du Tractus Thyréoglosse (KTT)

C'est une formation liquidienne    (Kyste)

développée sur le trajet                 (Tractus)

que suit la thyroïde                         (Thyréo)

à partir de la base de langue         (Glosse)

lors de son positionnement définitif dans le cou, au cours de l'embryogénèse.

Il est adhérent à l'os hyoïde.

 

 

 

 

 

Le diagnostic est clinique :

- outre une voussure, médiane,

à la partie haute du cou (1),

- il peut présenter des poussées inflammatoires (2)

- et se fistuliser à la peau. (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le diagnostic est confirmé systématiquement

- par une échographie du cou

- et parfois un scanner

 

 

 

 

 

 

 

 

La chirurgie consiste:

- par une incision de la peau, en regard du kyste,

inscrite si possible dans un pli du cou

- à retirer non seulement le kyste

- mais aussi l'os hyoïde

et un cône musculaire au dépend de la base de langue,

pour limiter le risque de récidive

 

 

Accès à la fiche d'information de la Société Française d'ORL 

sur l'exérèse du kyste du tractus thyréoglosse

KTT: kyste du tractus thyreoglosse. Aspect clinique
KTT: kyste du tractus thyreoglosse. Aspect clinique``

(2) KTT inflammatoire

(1) KTT quiescent

Scanner du cou

(3) KTT fistulisé à la peau

KTT: kyste du tractus thyreoglosse. vue per opératoire (intervention de Sistrunk). Exérèse enmonobloc du KTT, de l'os hyoïde et d'un cone musculairetaillé au dépens des macles de la base de langue
 
 
Kyste du 2ième arc (ou kyste amygdaloïde) : aspect clinique
Kyste du 2ième arc (amygdaloïde): aspect en imagerie /scanner

scanner du cou

de face

Principe de formation

du kyste amygdaloïde

Embryon

entre la 4 et 5ième semaine

2. le kyste amygdaloïde

est une formation liquidienne  

développée au cours de l'embryogenèse

lors de l'évolution des arcs branchiaux

 

Il se manifeste par une voussure à la partie latérale du cou .

Il peut présenter des poussées inflammatoires

et se fistuliser à la peau.

l'intervention a lieu sous anesthésie générale.

On incise la peau, sur 5 à 6 cm, en regard du kyste

il s'agit d'une intervention minutieuse notamment

pour préserver les nerfs à proximité du kyste:

    - nerf spinal qui permet l'ascension de l'épaule

    - nerf hypoglosse qui participe à la mobilité de la langue.

 

 

Les suites post-opératoires sont modérément douloureuses.

Il n'y a généralement pas de drain.

La sortie est habituelle le lendemain de l'intervention.

Le fil de suture de la peau est retiré au 8ième jour.

La reprise des activités habituelles a lieu au 10ième jour.

 

Exemple de kyste amygdaloïde droit,

avec 2  importants prolongements supérieur et inférieur.

Le prolongement inférieur se termine par une fistule

à la base du cou

L'exérèse est réalisée par 2 incisions étagées

pour limiter la conséquence cosmétique de la cicatrice

IMG_4169_edited.jpg
aspect peropératoire de lachirurgie d'un kyste dysembryoplasqiue du cou avec fisutle basicervicale (abord par incisions étagées de Mac Fee)
 

3. Fistule préhélicéenne

Petit pertuis situé au niveau de la racine de l'hélix

Souvent des 2 côté et assez volontiers familial

Responsable de minimes écoulements, intermittents et d'épisodes d'inflammation ou de surinfection.

Traitement chirurgical par exérèse du pertuis , du canal et d'un fragment de cartilage

pour avoir la certitude d'une exérèse complète