Les sinus sont des cavités creuses dans les os de la face.

Ils sont tapissés d'une muqueuse qui secrète du mucus.

Ce mucus est normalement évacué dans les fosses nasales par une ouverture appelée "ostium".

Si l'évacuation n'est plus possible, le mucus s'accumule,

Il se constitue alors une mucocèle qui est littéralement une "hernie de mucus".

(du grec ancien κοῖλος, koilos (« creux ») ou κήλη, kêlê (« hernie ») et du latin mucus)

Elle déforme le sinus en le ballonisant, en détruisant les parois osseuses.

Les sinus les plus fréquemment atteint sont le sinus frontal et ethmoïdal.

 

Elle peut être

- spontanée

- survenir après un traumatisme facial

- après une chirurgie sinusienne,

   habituellement une ethmoïdectomie pour polypose nasosinusienne

 

 

Elle repousse à la longue les structures adjacentes, notamment l'oeil.

Elle peut aussi s'infecter

Elle est responsable de douleurs, de diplopie (vision double ...) 

                                                                              Exemples de mucocèle fronto-ethmoïdale gauche

 

 

 

 

 

 

 

 

Le diagnostic est donné par l'imagerie , en particulier le scanner, parfois l'IRM

Le traitement est chirurgical. Il consiste à marsupialiser la mucocèle dans les fosses nasales,

c'est à dire à largement l'ouvrir pour rétablir un drainage et une ventilation normale du sinus.

La chirurgie est habituellement réalisée par voie endonasale (par les narines) et en vidéoassistance..

La chirurgie assistée par ordinateur (CAO) est volontiers utilisée, 

car les rapports anatomiques habituels sont modifiés

Ecran de la CAO  (Chirurgie Assistée par Ordinateur) pendant la chirurgie

Il associe la vision endoscopique

et le positionnement  virtuel sur le scanner du patient de l'extrémité de l'instrument sur 3 plans de coupe.

                            En début de de procédure                                          En fin de chirurgie (mucocèle largement ouverte)

 

 Mucocèle ethmoïdo-frontale gauche

                             Avant chirurgie                                                                                 Aprés chirurgie

Exemple de mucocèles ethmoïdales bilatérales un an après un évidement ethmoïdal total bilatéral pour polypose naso-sinusienne inavlidante, corticorésistante.

Les cornets moyens on été initialement conservés. La laxité engendrée par la chirurgie et les synéchies crées lors du processus ccatriciel ont entrainé une luxation latérale de ces cornets, fermé la cavité d'évidement ethmoïdal, empêchant le drainage des sécrétions muqueuses. A la longue une mucocèle s'est constituée.