Evolution des techniques de reconstruction jusqu'à la CAO : Chirurgie Assistée par Ordinateur

Les cancers ORL envahissent parfois les os de la face. Lorsqu'une chirurgie est décidée, elle emporte ces structures osseuses.

Si le but premier du traitement du cancer est la sauvegarde de la vie, la qualité de vie après le traitement est un objectif essentiel.

Elle sera d'autant meilleure que les structures osseuse seront reconstruites et se rapprocheront au plus prés de l'anatomie normale.

Nous prendrons comme exemple l'atteinte de la mâchoire pour présenter les  dernières innovations technologiques qui résolvent ce problème.

- Pendant très longtemps les structures osseuses n'étaient pas reconstruites.

Les conséquences fonctionnelles (bavage, mastication, etc...)

et cosmétiques étaient majeures avec un aspect d'Andy Gump

- Puis on a utilisé des macroplaques titane qui pouvaient donner de bon résultats,

mais avaient tendance à s'extérioriser

 

- Enfin sont apparus les transplant osseux vascularisés libres (TOVL)

Le principe consiste à utiliser des tissus du patient qui se trouvent à distance de la zone de résection tumorale et à  les greffer au niveau de la perte de substance.

Leur survie  dépend de leur vascularisation. Elle est assurée par des microsutures vasculaires.

Une des zones donneuses, très fréquemment utilisée est la jambe. On prélève le péroné avec une palette cutanée.

Cet os n'est pas indispensable et son sacrifice ne compromet pas  la marche ni même la course, ou la danse.

Jusque là, l'adaptation à la partie manquante était difficile avec souvent une sur- et sous correction et des durées de façonnage longues et fastidieuses.

- Actuellement la chirurgie assistée par ordinateur permet de régler ce dernier problème

Le but est d'avoir une greffe dont l'anatomie est aussi proche que possible de la partie osseuse qui a été réséquée.

Comment arrive-ton à ce résultat ?

1. Avant l'opération on fait un scanner de la face du patient.

On réalise une reconstruction en 3 dimensions des os de la face qui montre la partie osseuse envahie par la tumeur

Le chirurgien détermine alors sur ces images les zones de coupe pour passer en tissu sain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Les données sont alors envoyées à une société biomédicale qui

- qui élabore des guides coupes pour la section de la mandibule

-  qui choisit les zones de coupes au niveau du péroné en tenant compte des vaisseaux qui vont vasculariser le transplant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- qui élabore des guides de coupe pour le péroné

 

 

- qui élabore des miniplaques titane en impression 3 D

qui vont permettre de façonner le péroné et sa fixation sur la mandibule restante

 

Ainsi au moment de la chirurgie, la précision est parfaite tant dans la dimension de la greffe que de la forme parfois complexe des  plaques de fixation; le temps de façonnage et de fixation est réduit.

Le résultat fonctionnel et esthétique est d'autant meilleur.

Exemples de reconstruction:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ouverture buccale est conservée

Les reconstructions peuvent encore plus complexes , parfois avec double lambeau libre

Cette technique permet des reconstructions encore plus complexes parfois avec des doubles lambeaux libres

 

La CAO peut s'applique r à d'autres régions anatomiques 

Exemple de projet de reconstrcution du maxillaire

drs Bozec, Dassonville, Poissonnet (IUFC de Nice)