Paralysie de la corde vocale droite

(cf. description infra.)

CV Droite

           Exemple de médialisation par injection de Bioplast d'une paralysie de la corde vocale gauche

1. La paralysie d'une seule corde vocale 

   

     Le problème est essentiellement le fait des paralysies en ouverture

     (abduction ou la corde vocale s'écarte de la position médiane).

     - Lors de la phonation il n'y a plus d'affrontement possible des cordes vocales.

        La paralysie est responsable de troubles vocaux avec

         * une voix projetée difficile ,

         * un temps de phonation diminué,

         * un timbre de voix éraillé.

    - Plus rarement des troubles de la déglutition, avec fausses routes et risques de pneumopathie d'inhalation.

La paralysie peut ne pas avoir de cause retrouvée; il s'agit d'une paralysie idiopathique.

D'autres fois elle peut être la conséquence d'une chirurgie:

thyroïdectomie, parathyroïdectomie, chirurgie thoracique, du rachis cervical ou des carotides.

Enfin il peut s'agir d'une cause tumorale.

Il faut savoir faire la différence entre une paralysie laryngée et une immobilité laryngée

- dans le 1er cas la cause est une atteinte de la commande nerveuse

- dans le second cas il peut s'agir d'une ankylose ou une luxation (blocage de l'articulation sur laquelle s'insère la corde vocale)

Dans le temps, la corde vocale paralysée se modifie, s'atrophie; elle est amincie, arciforme, plus basse que son homologue

Quel traitement ?

L'orthophonie est systématiquement proposée.

Si elle est inefficace, une chirurgie est licite.

 

Les techniques utilisées consistent à rapprocher la corde vocale de son homologue pour obtenir un bon affrontement lors de l'émission de la voix.

Il s'agit de la médialisation

(on ramène la corde vocale paralysée sur la ligne médiane du larynx)

Deux techniques sont principalement utilisées:

   - l'injection d'une substance  dans le muscle vocal paralysé

      * autologue (graisse du patient) comparable à un lipofilling

      * artificielle (Bioplast, RenuGel, RenuVoice....)

   - la mise en place d'un implant en silicone, au travers du cartilage thyroïde.

1.2. L'injection dans le muscle vocal est réalisé

- sous anesthésie générale,

- lors d'une laryngoscopie en suspension

- avec une intubation par une sonde respiratoire de petit calibre ou une jet ventilation

                                                               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1.2. La mise en place d'un implant  solide, au travers du cartilage thyroïde

La chirurgie est idéalement réalisée sous anesthésie locale

pour choisir la taille de l'implant qui donnera le meilleur résultat  vocal.

 

Elle nécessite une incision de la peau du cou de quelques centimètres.

Il existe différents type d'implants:

a. en Silicone (implant de Montgomery)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus ...

 

b. en titane (Kurz)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Les paralysies bilatérales des cordes vocales

 

Elles ont lieu 

- en fermeture (adduction)

- ou en ouverture (abduction)

Les causes sont iatrogènes (chirurgicales), traumatiques, médicales (accident vasculaire cérébral, ...) et parfois indéterminées.

En adduction le problème est celui d'une gêne respiratoire plus ou moins importante

En abduction le problème est celui des fausses routes salivaires, aux liquides ou alimentaires  avec des infections pulmonaires à répétition, parfois graves.

La prise en charge est complexe, multidisciplinaire et fait appel à des moyens:

- transitoires si on espère une récupération

- ou définitifs en l'absence de récupération et l'existence de troubles invalidants

2.1 . Pour les paralysies en fermeture

- trachéotomie

- section d'une corde vocale (1)  et/ ou ablation partielle (2)  ou totale  (3) d'un aryténoïde

(aryténoïde: petit os sur lequel s'insère la corde vocale)

 

 

2.2. Pour les paralysies en ouverture

- trachéotomie avec canule à ballonnet et sonde naso-gastrique ou gastrostomie

- exclusion laryngée

Avant médialisation     

Aprés médialisation